Tous les arts modernes, ainsi que toutes les sciences, ne cessent de croître en complexité et

» Le public participerait ainsi, comme les personnages du drame, à la vue de ces beaux effets de la nature, qui sont, en plus d’un endroit, pour Valentin et Cécile, les causes formelles de leurs pensées. Ce sont surtout des passions héroïques ou criminelles et de grandes infortunes dans la tragédie, des vices et des travers généraux dans la comédie, qui demandent à être traitées synthétiquement, tandis que le théâtre moderne exige du comédien un esprit d’analyse toujours en éveil. Du vrai et du vraisemblable. Leur émotion au théâtre n’est jamais ou n’est que très rarement esthétique: c’est pourquoi elles ne pleurent pas exactement aux mêmes endroits ni pour les mêmes causes, et quelquefois, dans la comédie, rient franchement d’un trait qui nous serre le coeur. La toile tombe sur ce tableau qui est ainsi très bien pondéré. Agir autrement serait une grande faute; car, puisqu’on a jugé que tel objet, inutile à l’action, ne devait pas figurer en réalité sur la scène, il ne faut pas donner à cet objet peint la valeur de l’objet réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *