Son regard ne pénètre pas plus profondément que sa pensée; l’un et l’autre s’arrêtent aux surfaces

En tout cas, il ne peut y avoir plusieurs manières également bonnes d’opérer cette division. On ne peut non plus comparer la mise en scène, où tout est factice, à la musique dont le théâtre ne modifie en rien les conditions et qui, au théâtre comme dans la vie, doit au charme mystérieux des sons réels l’empire qu’elle exerce sur notre sensibilité. Au moment où le fond du théâtre s’ouvre et où l’on aperçoit les rangs pressés des lévites hérissés d’armes, le mouvement orchestrique devrait consister en une marche d’ensemble, de deux ou trois pas seulement, de toute cette troupe armée, divisée en deux groupes, l’un à gauche, l’autre à droite du trône. Eh bien, on peut affirmer que ce modèle n’existe et n’a jamais existé que dans notre imagination.

Je ne sais si beaucoup de directeurs remplissent ces deux conditions. Dans chaque classe, les rôles ont entre eux quelque analogie, quelque rapport plus ou moins proche, quelque affinité secrète, tandis que d’une classe à l’autre ce sont des dissemblances qui s’affirmeront, des oppositions plus ou moins fortes et plus ou moins saillantes.

1 commentaire

  1. Great site you have here but I was wanting to know if you
    knew of any discussion boards that cover the same topics discussed here?
    I’d really love to be a part of online community where I can get feedback
    from other experienced individuals that share the same interest.
    If you have any recommendations, please let me know. Appreciate
    it!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *