Sans doute l’enflure du style cornélien ne correspond plus à notre goût actuel, mais elle est

La plupart n’entrent que très peu dans les raisons longuement déduites de l’exposition et ne s’attachent que médiocrement aux préliminaires de l’action. Au contraire, dans le chant, l’effort que fait le chanteur pour tenir le son à une hauteur exactement musicale détermine en nous un ébranlement nerveux identique et correspondant et fait vibrer notre être à l’unisson de celui du chanteur. Une personne absorbée par une pensée regarde fixement sans les voir les autres personnes qui sont devant elle; ou bien, captivée par un spectacle, elle n’entendra pas qu’on lui parle. Des images, diffuses ou instables, semblent venir du lointain le plus reculé et forment cette mise en scène idéale que nous projetons objectivement dans l’espace incertain.

Si nous comparons entre eux le _Guillaume Tell_ et les _Brigands_ de Schiller, l’_Iphigénie_ et l’_Egmont_ de Goethe, le _Polyeucte_ et _le Cid_ de Corneille, le _Misanthrope_ et le _Tartufe_ de Molière, il est certain que de toutes ces pièces les premières ont une valeur intrinsèque au moins aussi grande, si ce n’est plus grande, que les secondes, tandis que celles-ci ont un effet représentatif beaucoup plus grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *