Pour les légitimer, on ne peut jamais invoquer le caprice et le goût de l’art pour

Quelles sont maintenant les conséquences de cette hétérogénéité sur l’art théâtral. En un mot, la musique est devenue une puissance dramatique; et, comme telle, elle s’associe à l’action, y contribue par l’émotion qu’elle développe dans le héros du drame, et transporte; en nous l’émotion à laquelle il est en proie et que sa voix serait lente ou impuissante à exprimer. En même temps, on étudie les mouvements scéniques; on détermine les places successives que les personnages doivent occuper les uns par rapport aux autres ou par rapport à la décoration; on règle les entrées et les sorties, ce qui exige parfois des remaniements dans le texte de la pièce. CHAPITRE XXXIV Aptitude à jouer certains rôles. Le théâtre nous donne absolument tout ce qu’il nous doit, des sensations optiques exactes; et comme nous ne pouvons contrôler ces sensations par le toucher, il n’a pas à se préoccuper d’une éventualité qui ne se produira pas. Mais quelle était alors la grandeur tragique ou la profondeur comique du spectacle qu’offraient aux esprits, longuement préparés à le comprendre et à le goûter, la rencontre et le conflit de ces personnages plus vrais que la réalité elle-même! L’intérêt de ce jeu poétique était si puissant, que le reste était de peu d’importance: ce n’était qu’une affaire de convention définitivement et préalablement réglée entre le poète et le spectateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *