On a pu m’accorder les propositions émises précédemment et en reconnaître la justesse

C’est jour de grande soirée chez la reine d’Illyrie; sous l’apparence d’un bal, il s’agit d’une réunion politique où vont se prendre des résolutions viriles. Voyons maintenant la mise en scène imaginée par le poète. Je serais, quant à moi, absolument incompétent en pareille matière. Mais il est encore nécessaire de restreindre notre sujet; car il ne tendrait à rien moins qu’à passer en revue tous les genres de la littérature dramatique, tels que le drame héroïque, historique, romantique ou bourgeois, et la comédie d’intrigue, de caractère ou de sentiment.

Mais ces deux derniers exemples ont trait aux fautes de mise en scène qui peuvent être commises, non par la direction du théâtre, mais par l’auteur lui-même. _Le Cid_ a par lui-même un effet représentatif considérable, mais Corneille ne s’est pas abandonné à la couleur locale; ses héros sont marqués de traits humains plus que particulièrement espagnols, sauf en ce qui concerne l’honneur. Quand il s’agit d’une scène complexe à plusieurs personnages, auxquels s’ajoute une figuration nombreuse, il faut déterminer le centre de gravité de la scène, si je puis me servir de cette expression, de façon qu’il se trouve le plus rapproché possible du centre optique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *