Nous ne l’aurons pas en courant, dit-il, mais je sais qui il est, son nom, et

L’enfant sortit, content. . Eh bien! Que demandez-vous de plus? –Je vous l’ai dit, des otages; vous comprenez bien, senor, que je n’irai pas ainsi confier la vie de mes compagnons et la mienne, je ne dirai pas a vous, j’ai votre parole, et je la crois bonne, mais a vos soldats, qui en braves guerilleros qu’ils sont ne se feraient aucun scrupule, si nous avions la folie de nous livrer entre leurs mains, pour nous ranconner et peut-etre nous faire pis; vous ne commandez pas des troupes regulieres, senor, et si severe que soit la discipline que vous maintenez dans votre cuadrilla, je doute qu’elle aille jusqu’a faire respecter vos prisonniers, lorsque vous n’etes pas la pour les proteger de votre presence. Sans repondre autrement, il se rapprocha de son cheval auquel il remit la bride et sauta en selle avec une legerete et une dexterite denotant une grande habitude, puis il s’elanca au galop, vers un fourre de liquidambars eloigne d’une centaine de metres au plus. . Bien, dit-il, cette preuve que vous me donnez est suffisante en effet, l’un de nous succombera donc; supposons que ce soit moi.

Il invita sa femme a s’asseoir a ses cotes sur la chaise longue, puis il se mit a l’embrasser doucement sur la bouche. Route de Vienne, repondit le comte en s’accommodant de son mieux dans le fond de la voiture.

Mais cela ne serait rien, s’il n’avait pas d’autres intentions, qui ne sont guere bonnes! Je ne sais qui lui monte la tete. .

Et pour qui, maitre Maurin? Et que faut-il dire? Dictez. Elle lui donna de son solide petit poing sur le visage et, comme il la pressait davantage, elle l’egratigna et le mordit, et, souple, elle lui echappa. Sainte Vierge, je ris, ca me fait beaucoup rire. Ma presence n’est plus necessaire ici, general; permettez-moi de me retirer. Monsieur, dit Maurin, des gens d’ici me le soigneront et je le laisserai a Bormes si vous voulez bien lui donner un peu de lecons . ca suffit pour le premier jour. Et la faim est une chose qui trouble les idees. Votre arrivee en cette ville, qu’il a apprise je ne sais comment, lui a paru etre un avertissement de la Providence; il m’a fait mander aussitot, et m’a prie de me rendre aupres de vous, monsieur le comte. J’attends humblement que vous daigniez vous expliquer. . Il serra ses deux gros poings, se demandant ce qu’il allait faire. Un flot de sang sortit de sa bouche, et il tomba comme une masse sur le sol. Soyez sans inquietude, mon pere, repondit dona Dolores; d’ailleurs, ajouta-t-elle avec un charmant sourire a l’adresse du comte, avec l’escorte de mon cousin, je ne crains rien. Que je t’epouse! C’est donc une idee qui te plait enormement? Je vois que (comme il est d’habitude avec les femmes) nous allons nous chamailler longtemps sans que ton idee te lache d’un cran! –C’est que cette idee ne me quitte que pour me reprendre. Bien que huit ans se soient ecoules, dit-il, depuis l’epoque ou se sont passes ces evenements, ils sont cependant demeures si presents a ma pensee, que des que j’ai appris l’arrivee de monsieur le comte Octave en cette ville, quelques heures m’ont suffi pour en ecrire le recit detaille; c’est de cette affreuse histoire que vous allez, Messieurs, entendre la lecture; puis chacun de vous apposera au-dessous de la mienne sa signature a la fin de ce manuscrit, afin de lui donner la notoriete et l’authenticite necessaire pour l’usage que monsieur le comte jugera devoir en faire plus tard dans l’interet de sa famille et la punition du coupable; moi je n’ai ete dans tout cela que le complice paye et l’instrument dont on s’est servi pour frapper la victime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *