Non, le mobile qui nous pousse au théâtre n’est pas aussi désintéressé qu’on le pense; nous

Je ne me suis pas dérobé à l’obligation de la soumettre à l’analyse critique. Par une rencontre piquante, c’est précisément à un adversaire de M. Le théâtre représente le péristyle du palais de Thésée, entouré d’un portique à colonnes élevées. Je ne puis cependant résister au désir de signaler, comme la conséquence, la plus grave peut-être, du système actuel, l’anéantissement du répertoire classique. Ce n’est pas l’eau qui suggère au rabbin l’idée de sonder le coeur de la jeune fille; elle ne lui offre que le moyen immédiat d’y parvenir.

Ce que nous venons de dire des sentiments et des idées exprimées par le drame est également vrai de la mise en scène. Nos pièces actuelles exigent une adaptation perpétuellement nouvelle de la mise en scène; c’est peut-être ce qui les fera vieillir assez vite, et, au bout d’un certain nombre d’années, rendra leur reprise très difficile. Je ne m’arrêterai pas à discuter les lois de cette esthétique nouvelle et à en peser les avantages et le mérite: cela est complètement en dehors du sujet que je traite. Il n’a gardé sa place que dans les théâtres voués encore au mélodrame et dans ceux où l’on cultive les genres mixtes qui tiennent de l’opérette et de l’ancien vaudeville. Nous avons vu que toutes ces déviations, quelle qu’en fût l’importance, dérivaient de principes esthétiques, et qu’elles étaient en réalité comme les résultantes de plusieurs forces composées. La prétention qu’a l’école réaliste d’être plus vraie que l’école idéaliste n’est, chez beaucoup de ses adeptes, qu’une infirmité intellectuelle qui consiste à croire les images qui se forment dans notre oeil plus ressemblantes que celles qui se forment dans l’oeil de nos semblables. Je citerai comme un exemple remarquable _le Monde où l’on s’ennuie_, qui a tenu l’affiche pendant deux cent cinquante représentations.

L’impression causée par la mise en scène est donc en même temps ressentie par le personnage et par le spectateur, et celui-ci ne comprendrait pas que celui-là y restât insensible.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *