Mais à la fin du premier acte, combien change la situation! en apprenant la mort de

La raison en est certainement dans une fausse conception du costume tragique. Dans la représentation d’une oeuvre dramatique, tout ce qu’au delà d’une certaine limite un directeur ajoute, pour le plaisir des yeux ou pour celui de l’oreille, détruit l’intégrité d’un plaisir qui n’aurait dû être destiné qu’à l’esprit. Ce que celui-ci doit au public, ce sont des êtres purement humains, uniquement revêtus, s’ils sont étrangers, de traits généraux suffisants à les faire reconnaître pour tels. Si l’on suppose une ligne horizontale, perpendiculaire à la rampe et passant par le trou du souffleur, et si l’on mène, par supposition, un plan vertical passant par ce grand axe du théâtre, ce plan sera dit le plan de symétrie optique.

C’est jour de grande soirée chez la reine d’Illyrie; sous l’apparence d’un bal, il s’agit d’une réunion politique où vont se prendre des résolutions viriles. Le fond du théâtre devrait s’ouvrir derrière le trône où est placé Joas; et le public devrait apercevoir, jusque dans les derniers plans du théâtre, les masses nombreuses des lévites armés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.