L’intérêt dramatique de la scène aurait dû être dans la colère de jacques rantzau, et c’est

Utilité et devoir des théâtres subventionnés. Dans la représentation d’une oeuvre dramatique, tout ce qu’au delà d’une certaine limite un directeur ajoute, pour le plaisir des yeux ou pour celui de l’oreille, détruit l’intégrité d’un plaisir qui n’aurait dû être destiné qu’à l’esprit. Si, par exemple, une porte est peinte sur un des panneaux, le spectateur sait bien que personne ne la poussera.

Nos auteurs modernes partent d’une idée, qui n’est assurément pas fausse, et qui est en tout cas féconde: c’est que l’expression de nos passions varie suivant le milieu où nous vivons et suivant les idées transmises ou acquises, dont chacun de nous est en quelque sorte un recueil différent. Elle facilite singulièrement à l’auteur la mise en marche de l’action, et évite aux personnages l’ennui de faire et au public celui d’entendre l’exposé de leurs sentiments les plus intimes. Il ne serait pas impossible que l’introduction de la puissance musicale dans le drame moderne eût pour cause initiale une influence germanique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *