Le théâtre ne peut véritablement s’applaudir que lorsqu’aux moments précis les effets attendus se manifestent dans

Cette nouvelle représentation n’est autre chose que l’idée que nous avons acquise d’un certain ordre de faits. L’impression causée par la mise en scène est donc en même temps ressentie par le personnage et par le spectateur, et celui-ci ne comprendrait pas que celui-là y restât insensible. Par-dessus sa tunique, j’aimerais lui voir une casaque de guerre, sur laquelle pourrait alors flotter le royal manteau de pourpre. CHAPITRE XXVIII Des salles de spectacle. Or une idée générale n’est pas moins vraie qu’une idée particulière; l’une s’applique à un plus grand nombre d’objets, l’autre à un plus petit nombre, voilà tout. Poirier_, la transition, pour ne pas être brusque, n’en sera que plus délicate; et le spectateur, s’il y pense, pourra commencer à s’apercevoir de toute la difficulté qui préside à la mise en scène d’un rôle. La fantaisie ne fera qu’exagérer notre répugnance, car il y aura une contradiction choquante entre l’image qu’on nous présente et l’image réelle que nous évoquons en nous: et nous nous sentirons d’autant plus blessés que l’image qui nous est chère repose sur une idée acquise, laborieusement fondée par nécessité sociale et soigneusement entretenue par amour-propre national.

1 commentaire

  1. Hi there! Would you mind if I share your blog with my facebook group?

    There’s a lot of people that I think would really enjoy your
    content. Please let me know. Thanks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *