L’aspect n’est pas tel qu’il devrait être

Si nous comparons entre eux le _Guillaume Tell_ et les _Brigands_ de Schiller, l’_Iphigénie_ et l’_Egmont_ de Goethe, le _Polyeucte_ et _le Cid_ de Corneille, le _Misanthrope_ et le _Tartufe_ de Molière, il est certain que de toutes ces pièces les premières ont une valeur intrinsèque au moins aussi grande, si ce n’est plus grande, que les secondes, tandis que celles-ci ont un effet représentatif beaucoup plus grand. Si, par exemple, une porte est peinte sur un des panneaux, le spectateur sait bien que personne ne la poussera. Les changements de tableaux impliquent des changements à vue. Par conséquent, pour que notre illusion soit suffisante, le théâtre ne nous doit que des apparences. La perspective d’un décor doit être considérée comme rationnelle, par rapport du moins à une rangée de spectateurs. Des milieux contingents. Toutefois, je reconnais qu’on a réussi à éviter le ridicule que n’eût pas manqué d’exciter une résurrection exacte des costumes de 1830. Sans doute certaines voix nous semblent et sont en effet plus musicales que d’autres; sans doute dans le langage d’un acteur, et surtout d’une actrice, il passe instantanément des syllabes qui ont une réelle puissance musicale et nous font tressaillir comme un coup d’archet; mais nous devons voir ici le phénomène dans sa généralité et nous sommes fondés à dire que, dans le langage parlé, les sons, en dehors des idées qu’ils expriment, ne nous causent que des sensations musicales très légères, et par conséquent ne déterminent en nous que des sentiments très fugitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.