Je n’ai plus à ajouter que quelques mots explicatifs, pour clore cette préface

Il n’y a relativement qu’un petit nombre d’esprits délicats et cultivés qui soient capables de sentir la beauté sévère d’une oeuvre d’art.

. Les romantiques. En résumé, la mise en scène est un art qui n’échappe pas aux conditions auxquelles sont soumis les autres arts. Il vient d’apprendre la mort violente de Jocaste et d’entendre le récit lamentable de l’attentat d’Oedipe sur lui-même. Certes, c’est un art inférieur que celui qui met une évolution, qui ne devrait être que passionnelle, sous la dépendance de phénomènes contingents. Dans _Phèdre_, Oenone et Théramène ont des costumes appropriés à leurs conditions. Ce costume, splendide et majestueux, amortirait heureusement le trop juvénile éclat de celui d’Achille. Pour les poètes, c’est un exemple toujours présent, qui domine leurs efforts, ne les laisse jamais satisfaits de leurs propres ouvrages et les pousse dans la voie indéfinie du progrès. L’auteur, dans la mise en scène qu’il imagine, le décorateur et le metteur en scène, dans celle qu’ils réalisent, les comédiens dans leur diction et dans leur jeu ainsi que dans leurs costumes, ont nécessairement pour légitime ambition d’arriver à une ressemblance frappante avec la nature qui est leur modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *