En tout cas, ce dont il fallait bien se pénétrer, c’est que le costume d’antony ne

Il est inutile d’insister, car ce sont là en quelque sorte des lieux communs. Des costumes et des toilettes des actrices. On a tout simplement modernisé le costume d’Antony en modifiant la forme de ses collets, de ses cols et de sa cravate; on a été jusqu’à lui permettre le gant Derby; on a de même modernisé la coiffure des femmes et trop allongé leurs robes. Ce que nous venons de dire des sentiments et des idées exprimées par le drame est également vrai de la mise en scène.

Le romantisme en a singulièrement abusé, et c’est précisément cet abus qui est cause que les pièces d’il y a cinquante ans ont si vite vieilli et sont aujourd’hui singulièrement démodées. L’animation de la vie a de nouveau coloré ses joues. Ainsi, si nous revenons aux exemples que nous avons cités dans le chapitre précédent, nous trouverons que les rôles d’Olivier de Jalin, de Gaston de Presle et du duc de Richelieu forment une certaine classe et que ceux de Raymond de Nanjac, de Montmeyran et du chevalier d’Aubigny en forment une autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.