Du théâtre espagnol, anglais, allemand

Conformément aux principes de l’esthétique, les douze tableaux devraient se répartir dans les cinq actes, de telle sorte que la représentation mît en lumière et imposât à l’esprit des spectateurs les rapports que doivent avoir entre eux les tableaux renfermés dans un même acte. Évidemment, cette suite d’exhibitions, souvent pleines de mouvement et d’expression, où le pittoresque atteint une grande intensité, constitue pour les yeux et même pour l’esprit un amusement parfois très vif. Y a-t-il longtemps que vous m’attendez?–Depuis que la lune est dans le ciel. Malheureusement, elles seront nombreuses si l’art continue, comme la société, à croître en complexité et en hétérogénéité. Avec quel soin un directeur ne composera-t-il pas celte mise en scène, dont chaque détail est destiné à produire un effet psychologique! Ici, il ne faut plus que tous les accessoires sentent trop le théâtre; il y faut un certain naturel qui puisse faire quelque illusion à l’oeil complaisant du spectateur, et le séduire lui-même à cette bonne vie matérielle de Fritz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.