D’ailleurs leurs personnages tragiques appartenaient à un passé purement légendaire et épique, et étaient en réalité

La durée des entr’actes est donc sans rapports avec le temps supposé écoulé par le poète et avec le nombre d’événements qu’il imagine s’être passés entre deux actes. Ainsi nous constatons une confusion constante entre les actes et les tableaux, et il est manifeste que parfois on emploie le mot _tableau_ uniquement parce que la durée paraît un peu petite pour un acte, ce qui est une très mauvaise raison, un acte n’ayant pas en soi de durée déterminée.

Il est inutile d’insister: il y a dans tous les arts des règles de détail qui ne relèvent que du bon sens. Il est certain que, dans toute conception poétique, le monde extérieur, réduit au milieu immédiat où s’agitent les personnages, fournit ou peut fournir incessamment à ceux-ci les causes formelles de leur langage.

Si le choeur a défilé de flanc sous les yeux des spectateurs, il doit, en s’arrêtant, conserver, si c’est possible, cette position et ne pas exécuter le mouvement de front. La place qu’occupe Phèdre, à gauche de la scène et non loin de la zone invisible, n’est nullement en rapport avec l’importance psychologique et dramatique du personnage dans cet acte.

2 commentaires

  1. I really love your blog.. Great colors & theme.

    Did you create this website yourself? Please reply back as
    I’m looking to create my own personal website and would like to find out where you got this from or exactly what
    the theme is named. Kudos!

  2. Excellent web site you have got here.. It’s hard
    to find high quality writing like yours these days. I truly appreciate
    individuals like you! Take care!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *