Chapitre xl l’école naturaliste au théâtre

C’est une belle solitude nocturne. La nature n’agit donc dans la mise en scène que par ses effets simples et généraux, n’engendrant chez les spectateurs que des sensations initiales, simples et générales. Grossissement par les acteurs des effets représentatifs. Spectacle aimable, sans fatigue, plaisir mêlé d’un attendrissement délicat et modéré, comme il sied à un public qui n’a pas besoin d’être violemment secoué. Son oeil patient décompose ces masses et s’attache aux caractères particuliers qui différencient ces millions d’individualités. La mise en scène de cette tragédie, telle qu’elle est actuellement réglée à la Comédie-Française, exigerait de nombreuses corrections. Au premier acte, un simple voile de gaze est fixé sur sa tête. D’ailleurs, il est clair que certains objets sont plus caractéristiques que d’autres.

Or il y a un remède efficace à la dégénérescence théâtrale qui nous menace; et ce remède c’est le retour fréquent au répertoire classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *