C’est une imitation visible et non déguisée de la nature, mais libre et synthétique, et partant

Si le choeur a défilé de flanc sous les yeux des spectateurs, il doit, en s’arrêtant, conserver, si c’est possible, cette position et ne pas exécuter le mouvement de front.

Je la ramènerai à des proportions plus modestes, et je la limiterai au sujet spécial que je traite. _Le Bourgeois gentilhomme_ est là pour nous montrer combien était ridicule un bourgeois voulant trancher du grand seigneur. Comparés aux personnages de théâtre, les êtres réels n’en paraissaient que des extraits incomplets et inachevés, à peine ébauchés. Cela n’empêche pas d’ailleurs que la tragédie grecque et la tragédie française n’obéissent au même principe essentiel, qui est la caractéristique du théâtre grec et du théâtre français, à savoir la prédominance constante de l’idée sur le fait et du développement moral sur l’acte matériel. Mais combien souvent le lendemain nous nous vengeons cruellement de cette duperie, dont cependant nous nous sommes faits les complices; car, tout en avouant le plaisir que nous avons goûté, nous condamnons la pièce en déclarant qu’elle ne supporte pas la lecture. Dans _la Charbonnière_, un tableau représentait une salle d’hôpital. L’hétérogénéité, il faut en faire l’aveu, conspire en faveur de l’école réaliste. Au théâtre, l’artiste vise un but moins élevé; il a mis l’idéal à sa portée. Ce qui domine donc tout d’abord la mise en scène d’une oeuvre dramatique, c’est le jugement littéraire qu’en porte le directeur chargé des soins et de la responsabilité de la représentation. Mais, puisque tout cet appareil théâtral n’est que le produit de notre imagination actuelle, il en résulte que la mise en scène de nos oeuvres classiques n’est pas en soi immuable, et qu’elle est susceptible de changer comme change de génération en génération l’image que les hommes se font du monde antique. Le peintre a ainsi associé une tourmente de la nature à un acte criminel.

Une femme parée de sa dignité mondaine n’a pas le même aspect extérieur que la même femme, sous les mêmes vêtements, prête à s’abandonner dans l’intimité à l’entraînement de son coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *