C’est sur la ligne optique, qu’épuisée et ne se soutenant plus, elle s’arrête soudain et refuse

Il vient d’apprendre la mort violente de Jocaste et d’entendre le récit lamentable de l’attentat d’Oedipe sur lui-même. Ramenée ainsi dans ces limites plus étroites, l’école réaliste peut se défendre et se justifier. Concluons donc que si on avait pensé que cet hémicycle ne pût servir on ne l’aurait pas placé au premier plan; il dénote, par conséquent, une fausse conception du rôle de Thésée, et c’est ainsi que la mise en scène pousse un acteur à une fâcheuse interprétation de son rôle.

Supposez, par exemple, qu’une violente querelle, s’élève entre deux hommes irascibles et que vous eu soyez les témoins, ne frémirez-vous pas si vous apercevez un couteau placé sur une table à portée de ces deux hommes? Eh bien, le spectateur est un témoin qui calcule les conséquences fatales d’un fait; et que ce soit au théâtre ou dans la vie réelle, la vue du couteau déterminera la même émotion, qui dans les deux cas sera identique, en qualité sinon en quantité. Depuis un certain nombre d’années, les oeuvres traduites des romanciers russes nous ont fait connaître dans leurs détails les moeurs de la Russie, et nous ont initiés à des idées assez différentes des nôtres; aussi a-t-on pu, dans _les Danicheff_, intéresser le public français à un drame dont l’action n’aurait pu se dérouler dans le milieu où nous sommes habitués de vivre, et l’on a pu arriver à une représentation suffisamment exacte de moeurs, d’idées et de sentiments dans lesquels nous ne serions pas entrés il y a cinquante ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.