C’est cette différence qui tout d’abord frappe l’esprit du spectateur dès que la toile se lève

Là se trouvait transplanté et formant décor l’escalier monumental d’un des plus grands magasins de Paris, spectacle extraordinaire pour les yeux, présentant l’encombrement et l’affolement d’un grand jour de vente, la presse des acheteurs, la foule des commis, un étalage savamment fait dans les règles du genre, les comptoirs, les caisses, et, dans l’angle de la décoration, un ascenseur, inutile à l’action, mais montant et descendant alternativement dans sa lente majesté, et semblant être l’organe respiratoire de ce mastodonte industriel. Les exemples sont nombreux et bien connus. En un mot, il lui faut la foi, une foi en quelque sorte innée, pour croire à la vérité dégagée du réel, pour être convaincu que la peinture de l’idéal est l’unique raison d’être de l’art.

L’aspect de Thésée doit être fruste et farouche, et ne pas éveiller en nous l’idée d’un Agamemnon majestueux et glorieux; il ne nous apparaît pas au milieu d’un camp, entouré de son peuple et escorté de héros, mais accompagné de quelques compagnons rudes comme lui, portant la trace des revers qu’il vient d’essuyer.

1 commentaire

  1. I’m amazed, I must say. Seldom do I encounter a blog that’s
    both equally educative and engaging, and let me tell you, you have hit the
    nail on the head. The problem is something that not enough people are speaking intelligently about.
    I am very happy I came across this during my hunt for something concerning this.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *