Ce qu’elle cherche, c’est donc une vérité plutôt relative qu’absolue

C’est encore sur la ligne optique que les soldats déposent le lit de Mithridate mourant, etc. Conjonction de l’idéal et du réel. Aussi serait-ce une faute, quand il s’agit des oeuvres de Scribe, de détacher l’action sur un décor trop étudié, trop nature en quelque sorte; il leur faut une décoration un peu banale, qui ne fasse pas trop illusion, qui soit bien du carton et du papier peints, et derrière laquelle notre esprit devine la coulisse. D’ailleurs, à un autre point de vue, il suffit d’un moment de réflexion pour s’apercevoir que l’effet représentatif n’est pas la mesure de la valeur intrinsèque d’une oeuvre dramatique. Or, tout ce qui nous est étranger est, à un degré quelconque, un peu chinois pour nous. Les Grecs, qui étaient des artistes, jouaient en général leurs drames devant la façade d’un palais à trois portes, décor banal et toujours le même; la porte du milieu donnait accès dans l’appartement du roi ou du maître du palais, celle de droite dans l’appartement consacré aux hôtes et aux étrangers, celle de gauche dans la partie du palais réservée aux femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *