Du moment que le spectateur modifie les conditions de l’optique théâtral, l’actrice est-elle bien coupable de

On peut donc, conclure que, dans une oeuvre dramatique moderne, la mise en scène devra réaliser avec le plus de soin possible tous les tableaux d’exposition, ceux où s’accusent le relatif des idées et des faits ainsi que l’influence des milieux sur les caractères et sur les passions; mais, à mesure que l’action s’approchera du… Poursuivre la lecture de Du moment que le spectateur modifie les conditions de l’optique théâtral, l’actrice est-elle bien coupable de

Publié le
Catégorisé comme Non classé

D’ailleurs, il est clair que certains objets sont plus caractéristiques que d’autres

Le costume doit s’accorder avec les états psychologiques d’un personnage. Un acteur possède donc par lui-même une aptitude particulière à remplir certains rôles. Mais ces deux derniers exemples ont trait aux fautes de mise en scène qui peuvent être commises, non par la direction du théâtre, mais par l’auteur lui-même. Concluons donc que si on… Poursuivre la lecture de D’ailleurs, il est clair que certains objets sont plus caractéristiques que d’autres

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Si l’un d’eux doit représenter une scène de folie, ira-t-il à bicêtre étudier un fou particulier

CHAPITRE XXXIV Aptitude à jouer certains rôles. L’art dramatique avait jusqu’alors soustrait ses personnages à toutes les forces naturelles qui assiègent l’homme et les avait uniquement soumis à l’empire des idées. Puisque le décor ne doit avoir qu’une influence générale sur l’esprit du spectateur, il est nécessaire qu’il soit traité avec une grande modération de… Poursuivre la lecture de Si l’un d’eux doit représenter une scène de folie, ira-t-il à bicêtre étudier un fou particulier

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Au troisième acte du _marquis de villemer_, celui-ci est à droite évanoui sur le canapé, et

Un ouvrage spécial sur les traditions conservées à la Comédie-Française serait d’un très grand intérêt; mais il ne pourrait être entrepris que par quelque esprit attentif, appartenant depuis longtemps à la maison de Molière. Tout ce qui n’est pas concevable pour nous-mêmes n’est ni vrai ni vraisemblable à nos yeux. Quelle que soit la prédilection… Poursuivre la lecture de Au troisième acte du _marquis de villemer_, celui-ci est à droite évanoui sur le canapé, et

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Après les avoir fait figurer un an ou deux au répertoire courant, il est bon de

Ce sont donc, dans ce cas, ces types généraux et invariablement fixés dont le théâtre nous doit la représentation fidèle, puisque eux seuls répondent aux formes que le temps a imposées à nos idées. , mais il ne serait plus un art synthétique obéissant à ses lois propres. On attend le roi, celui en qui… Poursuivre la lecture de Après les avoir fait figurer un an ou deux au répertoire courant, il est bon de

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Cette loi, qui ouvre un champ fécond à l’imagination du peintre, domine l’art de la mise

Mais peu à peu l’intérêt s’accroît, à mesure que la passion se dégage et que sous le personnage historique ou légendaire apparaît le type humain créé et mis en scène par le poète, c’est-à-dire à mesure que l’art se manifeste et que le génie du poète, s’essayant à un jeu divin, infuse dans les fantômes… Poursuivre la lecture de Cette loi, qui ouvre un champ fécond à l’imagination du peintre, domine l’art de la mise

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Nous entrons à peine dans la voie fatale, et c’est d’hier que l’antique homogénéité se désagrège:

Sitôt que l’oeil examine la mise en scène pour en tirer une induction sur le développement de l’action, tout rentre dans la décoration peinte; et le matériel figuratif ne se trouve en réalité composé que d’un très petit nombre d’objets. Les actrices trouveraient, dans le maniement de cette draperie toujours libre, flottante ou serrée à… Poursuivre la lecture de Nous entrons à peine dans la voie fatale, et c’est d’hier que l’antique homogénéité se désagrège:

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Ces deux représentations ne peuvent jamais être qu’idéales, c’est-à-dire conçues et rendues idéalement par la réduction

Mais ce n’est là qu’une impression générale due au premier aspect. Nos sensations optiques se réduisent au coloris des objets, aux relations de tons entre les ombres et les lumières et à la nature plus ou moins brillante ou mate des reflets. Le spectateur souffre de l’angoisse des derniers instants, plus terribles que la mort… Poursuivre la lecture de Ces deux représentations ne peuvent jamais être qu’idéales, c’est-à-dire conçues et rendues idéalement par la réduction

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Que serait-ce si nous tenions compte du maigre appareil dont, jusqu’à la fin du xviiie siècle,

Autrefois, on aurait pu concevoir uniquement trois décorations, autrement dit trois milieux, un milieu grand seigneur, un milieu bourgeois et un milieu populaire. Dérogations aux principes. Cependant, c’est par un motif de premier ordre que la Comédie-Française n’a pas dû chercher à réaliser cette poétique mise en scène, en admettant, pour un moment, qu’elle eût… Poursuivre la lecture de Que serait-ce si nous tenions compte du maigre appareil dont, jusqu’à la fin du xviiie siècle,

Publié le
Catégorisé comme Non classé

Faute de cette prévision d’avenir, que leur interdit la nécessité d’un gain immédiat, les directeurs forcent

Voilà donc immédiatement les deux personnages connus du public pour ce qu’ils sont et pour ce qu’ils veulent paraître, en même temps qu’est parfaitement déterminé le caractère du monde où va se nouer et se dénouer l’intrigue de la comédie. En tout cas, ce qu’on voit fréquemment, ce sont des pièces, que la critique qualifie… Poursuivre la lecture de Faute de cette prévision d’avenir, que leur interdit la nécessité d’un gain immédiat, les directeurs forcent

Publié le
Catégorisé comme Non classé